Image d'archéologie - iconothèque de l'Inrapiconothèque de l'Institut national de recherches archéologiques préventives

L’exposition « Tromelin, l’île des esclaves oubliés » par Thomas Romon

fermer
Partie de Bayonne le 17 novembre 1760, L'Utile, flûte de la Compagnie française des Indes orientales, fait naufrage le 31 juillet 1761 sur l'île de Tromelin. 203 ans plus tard, le commandant Max Guérout et le Groupe de recherche en archéologie navale (GRAN), en collaboration avec l'Inrap, ont lancé, sous le patronage de l'Unesco, le projet « Esclaves oubliés ». Son objectif : fouiller l'épave de L'Utile, retrouver les traces du séjour des naufragés et des conditions de leur survie sur l'île.
Une exposition coproduite par le musée d'histoire de Nantes et l'Inrap fait la lumière sur cette histoire tragique.   
Le point avec Thomas Romon, co-commissaire scientifique de l'exposition "Tromelin, l'île des esclaves oubliés".

Intervenants

Thomas Romon, archéoanthropologue, Inrap

  • Réf. iconothèque

    11833
  • Fouille :

    Tromelin, Tromelin, Terres australes et antarctiques françaises
  • Réalisateur

    François Goulin
  • Durée

    00:03:17
  • © Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Thomas Romon, Max Guérout (Gran)
  • Année

    2019
  • Catégorie

    Capsule réseaux sociaux
  • Période(s)

    Époque moderne; Colonial
  • Thème(s)

    Habitats, architecture, édifices; Peuplement, occupation espace; Vie quotidienne, usages
  • Licence Creative Commons