Image d'archéologie - iconothèque de l'Inrapiconothèque de l'Institut national de recherches archéologiques préventives

Les sciences de l'archéologie : Laurence Bourguignon, paléolithicienne

fermer
Pour les périodes préhistoriques, les vestiges lithiques (du grec lithos : pierre) sont généralement les seuls ayant résisté au temps. Tous les matériaux organiques, ossements et matières végétales ayant disparu, les pierres taillées sont les uniques témoins des populations anciennes. À travers leur étude, le paléolithicien retrace les comportements techniques des groupes humains et tente de différencier leurs traditions, déduites de leurs façons de tailler les roches dures, de réaliser leur outillage et de les utiliser. Il peut aussi définir le type d’occupation d’un site et ses différentes aires d’activités. À l’échelle d’un territoire, il devient alors possible d’appréhender la circulation des outils et des matériaux utilisés selon les hommes et les périodes.