Image d'archéologie - iconothèque de l'Inrapiconothèque de l'Institut national de recherches archéologiques préventives

Quand Marseille s'appelait Massalia

fermer
Située à Marseille, dans le quartier Saint-Victor qui domine la rive sud du Vieux-Port, la fouille de la Corderie témoigne de l’exploitation d’une carrière à partir du VIe siècle avant notre ère, du temps où Marseille était Massalia.
L’extraction du calcaire, dit « de Saint-Victor », a laissé des traces sur près de 6 m de haut. Les archéologues retrouvent surtout les preuves d’une activité consacrée à la production de cuves et de couvercles de sarcophages. Le site livre même toutes les étapes de la chaîne opératoire, depuis l’ébauche, le tracé de calepinage préalable à la taille, jusqu’à la cuve.
Exploitée pendant plusieurs décennies, la carrière est abandonnée et comblée dans le premier quart du Ve siècle.

Intervenants

Philippe Mellinand, archéologue responsable d'opération, Inrap

  • Réf. iconothèque

    11491
  • Fouille :

    Boulevard de la Corderie, Marseille, Bouches-du-Rhône, Provences-Alpes-Côte-d'Azur
  • Réalisateur

    Vincent Tejero
  • Durée

    00:06:31
  • © Inrap, Tournez S'il Vous Plaît
  • Générique

    Responsable d'opération : Philippe Méllinand - Communication : Vincent Charpentier, Marc Bouiron, Cécile Martinez, Nathalie Mamosa, Mahaut Tyrrell, Guadalupe Villambrosa- Aménageur : Adim Paca (Groupe Vinci) - Agence de presse TSVP : Vincent Tejero, Benjamin Chabeau, Camille Robert, Nadia Cleitman, Geoffrey Quellien, Mathieu Bonneau, Valentin Noemi, Amandine Bonnin - Archives : Inrap - Le musée d'Histoire et le Jardin des vestiges.
  • Archéologue responsable d'opération

    Philippe Mellinand
  • Code opération

    F118183
  • Catégorie

    Reportage d'actualité
  • Thème(s)

    Habitats, architecture, édifices; Industrie, artisanat
  • Licence Creative Commons