Image d'archéologie - iconothèque de l'Inrapiconothèque de l'Institut national de recherches archéologiques préventives

L’exceptionnelle sépulture de Louise de Quengo, dame du XVIIe siècle, découverte dans le couvent des Jacobins, à Rennes

  • Réf. iconothèque

    9964
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Dégagement d'un sarcophage en plomb dans le chœur de l'église du couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2013.  Environ 800 sépultures y ont été mises au jour par les archéologues, dont cinq cercueils de plomb. L’un d’eux contenait une dépouille dans un état de conservation exceptionnel. Son étude est un témoignage rare des pratiques funéraires des élites du XVIIe siècle.
  • Étude d'un corps exceptionnellement bien conservé découvert dans un cercueil de plomb mis au jour au couvent des Jacobins, à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  L'étude à lieu à l’Institut médico-légal du CHU de Rangueil à Toulouse où il est d’abord déshabillé vêtement par vêtement pour respecter au maximum l’intégrité du costume.
  • Cercueil en plomb découvert au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Ce cercueil est de forme trapézoïdale avec un couvercle en bâtière orné d’une croix ancrée. La cuve a été accidentellement perforée à la tête par un engin mécanique avant l’intervention des archéologues. 
  • Scanner d'un corps exceptionnellement bien conservé découvert dans un cercueil de plomb mis au jour au couvent des Jacobins, à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Un premier scanner du corps entier habillé est réalisé (ImagET, Mordelles, 35) pour évaluer le degré de conservation des tissus organiques, non visibles sous les habits.
  • Cœur en plomb retrouvé sur le cercueil de Louise de Quengo, dame de Brefeillac,  découvert au couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  L’identification du corps a été rendue possible grâce aux inscriptions sur le reliquaire en plomb. 
  • Dégagement d'un cercueil en plomb découvert au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Les cercueils en plombs sont ouverts à la scie sauteuse et les archéologues travaillent avec des combinaisons étanches pour se protéger des particules de métaux lourds, de possibles gaz de décomposition et des champignons potentiellement présents dans ces milieux confinés. 
  • Cercueils en plomb contenant des squelettes découverts au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine).  Ces squelettes étaient assez bien conservés, des pratiques d’embaumements rituels ont pu être observés.
  • Chausses à boutons restaurés ayant appartenu à Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans un cercueil en plomb dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
  • Trois bonnets restaurés ayant appartenu à Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans un cercueil en plomb dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
  • Chausse découverte sur le corps de Louise de Quengo mis au jour dans un cercueil de plomb au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Après restauration, la chaussure a retrouvé une partie de son aspect originel, montrant une semelle en bois et le dessus en cuir.
  • Scanner du cœur du seigneur de Brefeillac et Toussaint de Perrien,  époux de Louise de Quengo, dont le corps a été mis au jour dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ile-et-Vilaine), 2015.  Le scanner révèle l'état de conservation exceptionnel de l’organe à l'intérieur de l'enveloppe en tissu. Les deux ventricules ont été remplis de matière d'embaumement par les chirurgiens de XVIIe s.
  • Urnes en plomb (reliquaires) en cours d'ouverture par l’institut médico-légal de Rangueil de Toulouse, découverts dans un cercueil en plomb mis au jour dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015. 
  • Un médecin légiste nettoie un sac de toile contenant un cœur ayant appartenu au mari de Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans le couvent des Jacobine (Ile-et-Vilaine), 2015.  Le cœur sera ensuite radiographié par l’institut médico-légal du CHU de Rangueil à Toulouse.
  • Eric Crubezy (directeur du laboratoire AMIS) et Rozenn Colleter (anthropologue) devant la dépouille de Louise de Quengo mise au jour dans un cercueil en plomb du XVIIe siècle au couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Dégagement d'un sarcophage en plomb dans le chœur de l'église du couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2013.  Environ 800 sépultures y ont été mises au jour par les archéologues, dont cinq cercueils de plomb. L’un d’eux contenait une dépouille dans un état de conservation exceptionnel. Son étude est un témoignage rare des pratiques funéraires des élites du XVIIe siècle.
  • Réf. iconothèque

    9979
  • Dégagement d'un sarcophage en plomb dans le chœur de l'église du couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2013.
    Environ 800 sépultures y ont été mises au jour par les archéologues, dont cinq cercueils de plomb. L’un d’eux contenait une dépouille dans un état de conservation exceptionnel. Son étude est un témoignage rare des pratiques funéraires des élites du XVIIe siècle.
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Hervé Paitier, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaetan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Paysage et environnement
  • Fichier source

    9979_vignette_degagement-sarcophage-2012-H.-Paitier-3.JPG

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    17.80 Mo / 4032 x 6048 px (42,67 x 64,01 cm) / 240 dpi
  • Licence Creative Commons
Étude d'un corps exceptionnellement bien conservé découvert dans un cercueil de plomb mis au jour au couvent des Jacobins, à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  L'étude à lieu à l’Institut médico-légal du CHU de Rangueil à Toulouse où il est d’abord déshabillé vêtement par vêtement pour respecter au maximum l’intégrité du costume.
  • Réf. iconothèque

    9971
  • Étude d'un corps exceptionnellement bien conservé découvert dans un cercueil de plomb mis au jour au couvent des Jacobins, à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
    L'étude à lieu à l’Institut médico-légal du CHU de Rangueil à Toulouse où il est d’abord déshabillé vêtement par vêtement pour respecter au maximum l’intégrité du costume.

  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Rozenn Colleter, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaetan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Paysage et environnement
  • Fichier source

    9971_vignette_9.JPG

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    4.24 Mo / 4272 x 2848 px (150,71 x 100,47 cm) / 72 dpi
  • Licence Creative Commons
Cercueil en plomb découvert au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Ce cercueil est de forme trapézoïdale avec un couvercle en bâtière orné d’une croix ancrée. La cuve a été accidentellement perforée à la tête par un engin mécanique avant l’intervention des archéologues. 
  • Réf. iconothèque

    9965
  • Cercueil en plomb découvert au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
    Ce cercueil est de forme trapézoïdale avec un couvercle en bâtière orné d’une croix ancrée. La cuve a été accidentellement perforée à la tête par un engin mécanique avant l’intervention des archéologues. 
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Rozenn Colleter, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaetan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Paysage et environnement
  • Fichier source

    9965_vignette_2.JPG

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    8.28 Mo / 4272 x 2848 px (150,71 x 100,47 cm) / 72 dpi
  • Licence Creative Commons
Scanner d'un corps exceptionnellement bien conservé découvert dans un cercueil de plomb mis au jour au couvent des Jacobins, à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Un premier scanner du corps entier habillé est réalisé (ImagET, Mordelles, 35) pour évaluer le degré de conservation des tissus organiques, non visibles sous les habits.
  • Réf. iconothèque

    9968
  • Scanner d'un corps exceptionnellement bien conservé découvert dans un cercueil de plomb mis au jour au couvent des Jacobins, à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
    Un premier scanner du corps entier habillé est réalisé (ImagET, Mordelles, 35) pour évaluer le degré de conservation des tissus organiques, non visibles sous les habits.
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Rozenn Colleter, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaetan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Paysage et environnement
  • Fichier source

    9968_vignette_8b.jpg

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    0.68 Mo / 2869 x 2848 px (101,21 x 100,47 cm) / 72 dpi
  • Licence Creative Commons
Cœur en plomb retrouvé sur le cercueil de Louise de Quengo, dame de Brefeillac,  découvert au couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  L’identification du corps a été rendue possible grâce aux inscriptions sur le reliquaire en plomb. 
  • Réf. iconothèque

    10009
  • Cœur en plomb retrouvé sur le cercueil de Louise de Quengo, dame de Brefeillac,  découvert au couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015. 
    L’identification du corps a été rendue possible grâce aux inscriptions sur le reliquaire en plomb. 
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Rozenn Colleter, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaëtan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Sciences et méthodes de l’archéologie
  • Fichier source

    10009_vignette_16.jpg

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    0.85 Mo / 2256 x 2958 px (19,10 x 25,04 cm) / 300 dpi
  • Licence Creative Commons
Dégagement d'un cercueil en plomb découvert au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Les cercueils en plombs sont ouverts à la scie sauteuse et les archéologues travaillent avec des combinaisons étanches pour se protéger des particules de métaux lourds, de possibles gaz de décomposition et des champignons potentiellement présents dans ces milieux confinés. 
  • Réf. iconothèque

    9966
  • Dégagement d'un cercueil en plomb découvert au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
    Les cercueils en plombs sont ouverts à la scie sauteuse et les archéologues travaillent avec des combinaisons étanches pour se protéger des particules de métaux lourds, de possibles gaz de décomposition et des champignons potentiellement présents dans ces milieux confinés. 
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Hervé Paitier, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaetan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Paysage et environnement
  • Fichier source

    9966_vignette_5.JPG

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    12.64 Mo / 6048 x 4032 px (51,21 x 34,14 cm) / 300 dpi
  • Licence Creative Commons
Cercueils en plomb contenant des squelettes découverts au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine).  Ces squelettes étaient assez bien conservés, des pratiques d’embaumements rituels ont pu être observés.
  • Réf. iconothèque

    9967
  • Cercueils en plomb contenant des squelettes découverts au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine).
    Ces squelettes étaient assez bien conservés, des pratiques d’embaumements rituels ont pu être observés.
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Rozenn Colleter, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaetan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Paysage et environnement
  • Fichier source

    9967_vignette_6.jpg

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    1.50 Mo / 3879 x 2325 px (136,84 x 82,02 cm) / 72 dpi
  • Licence Creative Commons
Chausses à boutons restaurés ayant appartenu à Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans un cercueil en plomb dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
  • Réf. iconothèque

    10007
  • Chausses à boutons restaurés ayant appartenu à Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans un cercueil en plomb dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © J. Guerrier, Materia Viva, Inrap
  • Co-auteur

    M. Plantec, N. François
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaëtan le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Sciences et méthodes de l’archéologie
  • Fichier source

    10007_vignette_IMG-2497.JPG

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    2.14 Mo / 4000 x 3000 px (56,44 x 42,33 cm) / 180 dpi
  • Licence Creative Commons
Trois bonnets restaurés ayant appartenu à Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans un cercueil en plomb dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
  • Réf. iconothèque

    10008
  • Trois bonnets restaurés ayant appartenu à Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans un cercueil en plomb dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
  • Auteur du document

    © J. Guerrier, Materia Viva, Inrap
  • Co-auteur

    M. Plantec, N. François
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires
  • Fichier source

    10008_vignette_IMG-2469.JPG

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    2.20 Mo / 4000 x 3000 px (56,44 x 42,33 cm) / 180 dpi
  • Licence Creative Commons
Chausse découverte sur le corps de Louise de Quengo mis au jour dans un cercueil de plomb au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Après restauration, la chaussure a retrouvé une partie de son aspect originel, montrant une semelle en bois et le dessus en cuir.
  • Réf. iconothèque

    9969
  • Chausse découverte sur le corps de Louise de Quengo mis au jour dans un cercueil de plomb au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.
    Après restauration, la chaussure a retrouvé une partie de son aspect originel, montrant une semelle en bois et le dessus en cuir.
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Céline Bonnot-Diconne, 2CRC Materia Viva, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaetan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Paysage et environnement
  • Fichier source

    9969_vignette_12.JPG

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    0.99 Mo / 2209 x 1897 px (77,93 x 66,92 cm) / 72 dpi
  • Licence Creative Commons
Scanner du cœur du seigneur de Brefeillac et Toussaint de Perrien,  époux de Louise de Quengo, dont le corps a été mis au jour dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ile-et-Vilaine), 2015.  Le scanner révèle l'état de conservation exceptionnel de l’organe à l'intérieur de l'enveloppe en tissu. Les deux ventricules ont été remplis de matière d'embaumement par les chirurgiens de XVIIe s.
  • Réf. iconothèque

    10012
  • Scanner du cœur du seigneur de Brefeillac et Toussaint de Perrien,  époux de Louise de Quengo, dont le corps a été mis au jour dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ile-et-Vilaine), 2015.
    Le scanner révèle l'état de conservation exceptionnel de l’organe à l'intérieur de l'enveloppe en tissu. Les deux ventricules ont été remplis de matière d'embaumement par les chirurgiens de XVIIe s.
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © CHU Rangueil, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaëtan Le Cloirec
  • Code opération

    DB05019102
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Sciences et méthodes de l’archéologie
  • Fichier source

    10012_vignette_20-1-.jpg

    Taille fichier HD / Dimensions

    1.84 Mo / 1957 x 1774 px
  • Licence Creative Commons
Urnes en plomb (reliquaires) en cours d'ouverture par l’institut médico-légal de Rangueil de Toulouse, découverts dans un cercueil en plomb mis au jour dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015. 
  • Réf. iconothèque

    10013
  • Urnes en plomb (reliquaires) en cours d'ouverture par l’institut médico-légal de Rangueil de Toulouse, découverts dans un cercueil en plomb mis au jour dans le couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015. 
  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Patrice Gérard, CNRS, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaëtan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Sciences et méthodes de l’archéologie
  • Fichier source

    10013_vignette_17.jpg

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    2.00 Mo / 6000 x 4000 px (50,80 x 33,87 cm) / 300 dpi
  • Licence Creative Commons
Un médecin légiste nettoie un sac de toile contenant un cœur ayant appartenu au mari de Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans le couvent des Jacobine (Ile-et-Vilaine), 2015.  Le cœur sera ensuite radiographié par l’institut médico-légal du CHU de Rangueil à Toulouse.
  • Réf. iconothèque

    10014
  • Un médecin légiste nettoie un sac de toile contenant un cœur ayant appartenu au mari de Louise de Quengo, dont le corps a été découvert dans le couvent des Jacobine (Ile-et-Vilaine), 2015.
    Le cœur sera ensuite radiographié par l’institut médico-légal du CHU de Rangueil à Toulouse.

  • Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Patrice Gérard, CNRS, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaëtan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Sciences et méthodes de l’archéologie
  • Fichier source

    10014_vignette_19.JPG

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    5.32 Mo / 2848 x 4288 px (24,11 x 36,31 cm) / 300 dpi
  • Licence Creative Commons
Eric Crubezy (directeur du laboratoire AMIS) et Rozenn Colleter (anthropologue) devant la dépouille de Louise de Quengo mise au jour dans un cercueil en plomb du XVIIe siècle au couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine).
  • Réf. iconothèque

    10015
  • Eric Crubezy (directeur du laboratoire AMIS) et Rozenn Colleter (anthropologue) devant la dépouille de Louise de Quengo mise au jour dans un cercueil en plomb du XVIIe siècle au couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine).

  • Fouille :

    Couvent des Jacobins, Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne
  • Auteur du document

    © Patrice Gérard, CNRS, Inrap
  • Archéologue responsable d'opération

    Gaetan Le Cloirec
  • Année de création

    2015
  • Catégorie

    Photo
  • Période(s)

    Époque moderne
  • Thème(s)

    Cultes et pratiques funéraires; Sciences et méthodes de l’archéologie
  • Fichier source

    10015_vignette_DSC-8109-1-.jpg

    Taille fichier HD / Dimensions / Résolution

    1.03 Mo / 4288 x 2848 px (36,31 x 24,11 cm) / 300 dpi
  • Licence Creative Commons