Image d'archéologie - iconothèque de l'Inrapiconothèque de l'Institut national de recherches archéologiques préventives

Drame au Mans, les charniers des 12 et 13 décembre 1793, et la première guerre de Vendée (France Culture / Le Salon noir)

Le 10 décembre 1793, l’armée catholique et royale s’empare du Mans. Les troupes républicaines reprennent la ville les 12 et 13 décembre. À la suite des combats, la répression s’avère terrible envers les prisonniers et les fuyards, malades, blessés, vieillards, femmes et enfants : 2 000 à 5 000 Vendéens vont perdre la vie dans cette bataille, qui fera une centaine de morts parmi les forces républicaines. 

Aujourd’hui, une partie des fosses contenant ces victimes est pour la première fois fouillée. Neufs charniers contiennent les restes d’au moins 140 sujets. De nombreux corps portent les stigmates osseux de combats violents à l’arme blanche : fractures, incisions nettes, mandibule tranchée, maxillaire coupé, omoplate percée… Les impacts d’armes à feu sur l’os sont aussi bien présents.

Intervenants

Ludovic Schmitt, archiviste Inrap, et Elodie Cabot, anthropologue Inrap Présenté par Vincent Charpentier, Inrap